Lola

Un film de Jacques Demy.
1960
Long métrage de fiction
83 minutes
Franscope
Noir et blanc
Avec : Anouk Aimée , Marc Michel , Elina Labourdette
  • Lola (Anouk Aimée)
    Lola (Anouk Aimée)
    Lola (Anouk Aimée)
  • Anouk Aimée, photographiée passage Pommeraye, à Nantes, par Agnès Varda.
    Anouk Aimée, photographiée passage Pommeraye, à Nantes, par Agnès Varda.
    Anouk Aimée, photographiée passage Pommeraye, à Nantes, par Agnès Varda.
  • Corinne Marchand et Jacques Demy, sur le tournage du film. © agnès varda
    Corinne Marchand et Jacques Demy, sur le tournage du film. © agnès varda
    Corinne Marchand et Jacques Demy, sur le tournage du film. © agnès varda
  • Lola (Anouk Aimée) et Frankie (Alan Scott). © agnès varda
    Lola (Anouk Aimée) et Frankie (Alan Scott). © agnès varda
    Lola (Anouk Aimée) et Frankie (Alan Scott). © agnès varda
  • Anouk Aimée, dans la scène de la Chanson de Lola.
    Anouk Aimée, dans la scène de la Chanson de Lola.
    Anouk Aimée, dans la scène de la Chanson de Lola.
  • Lola (Anouk Aimée) et Frankie (Alan Scott).
    Lola (Anouk Aimée) et Frankie (Alan Scott).
    Lola (Anouk Aimée) et Frankie (Alan Scott).
  • Anouk Aimée, dans la scène de la Chanson de Lola.
    Anouk Aimée, dans la scène de la Chanson de Lola.
    Anouk Aimée, dans la scène de la Chanson de Lola.

« Ça me plaisait beaucoup de faire quelque chose sur le fidélité, la fidélité à un souvenir et d’y mêler mes souvenirs de Nantes. » Jacques Demy


Synopsis

Le film est « Dédié à Max Ophüls »

À Nantes, un jeune homme désillusionné et rêveur, Roland Cassard, s’ennuie. Passage Pommeraye, il croise par hasard une amie d’enfance, Cécile devenue Lola.

(Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue)

Le film est « Dédié à Max Ophüls » À Nantes, un jeune homme désillusionné et rêveur, Roland Cassard, s’ennuie. Passage Pommeraye, il croise par hasard une amie d’enfance, Cécile devenue Lola. {{(Ce qui suit dévoile des moments clés de l'intrigue)}} Chanteuse de cabaret, Lola attend le retour du grand amour de sa vie, Michel, parti lorsqu’elle était enceinte de leur fils, Yvon, qu’elle élève seule. Le même jour, Roland Cassard a rencontré dans une librairie Mme Desnoyers, une bourgeoise ruinée et esseulée qui élève également seule sa fille Cécile, une adolescente. Il y a aussi Frankie, un marin américain, amant occasionnel de Lola qui croise le chemin de la jeune Cécile et l’emmène à la foire. Roland avoue son amour à Lola, qui le rejette : "On n’aime qu’une fois, pour moi c’est déjà fait." Michel est de retour à Nantes, tout vêtu de blanc au volant d’une Cadillac. Il a fait fortune aux États-Unis et vient chercher Lola et Yvon. Lola tombe dans ses bras. Cécile fait une fugue, s’enfuit à Cherbourg, laissant sa mère désemparée. Roland, amoureux malheureux, décide de quitter la ville, et croise sans la voir la Cadillac qui emporte Michel, Lola et Yvon loin de Nantes.

Equipe artistique

  • Anouk Aimée : Lola/Cécile (chanson doublée par Jacqueline Danno)
  • Marc Michel : Roland Cassard
  • Jacques Harden : Michel
  • Alan Scott : Frankie
  • Elina Labourdette : Madame Desnoyers

-* Anouk Aimée: Lola/Cécile (chanson doublée par Jacqueline Danno) -* Marc Michel: Roland Cassard -* Jacques Harden: Michel -* Alan Scott: Frankie -* Elina Labourdette: Madame Desnoyers -* Margo Lion: Jeanne -* Annie Dupéroux: Cécile Desnoyers -* Catherine Lutz: Claire -* Corinne Marchand: Daisy -* Yvette Anziani: Madame Frédérique -* Dorothée Blank: Dolly -* Isabelle Lunghini : Nelly -* Annick Noël: Ellen -* Ginette Valton: l'employée de M. Valentin -* Anne Zarnire: Maggy -* Jacques Goasguen : M. François, le libraire -* Babette Bardin: Minnie -* Jacques Lebreton : M. Valentin, le coiffeur -* Gérard Delaroche: Yvon -* Carlo Nell: le professeur de danse -* Raphaël Héry: le directeur de Roland -* Marie-Christine Maufrais: Suzanne -* Jean Porcher: satyre -* Charlie Bretagne: le commissaire -* Georges Albert

Equipe technique

  • Scénario et réalisation : Jacques Demy
  • Images : Raoul Coutard
  • Décors et costumes : Bernard Evein
  • Montage : Anne-Marie Cotret

-* Scénario et réalisation: Jacques Demy -* Images: Raoul Coutard -* Décors et costumes: Bernard Evein -* Montage: Anne-Marie Cotret -* Assistants réalisateurs: Bernard Toublanc-Michel, Denis Mornet -* Assistant image: Claude Beausoleil -* Assistante montage: Monique Teisseire -* Script-girl: Suzanne Schiffman -* Assistant décors: Jean Porcher -* Paroles de la chanson: Agnès Varda -* Photographies: Raymond Cauchetier -* Coiffeuse: Denise Lemoigne -* Chef-machiniste: Roger Scipion -* Administratrice de production: Bruna Drigo -* Régisseur: Marcel Georges -* Directeur de production: Georges de Beauregard

Bande originale : Michel Legrand

Festivals et prix

-* sélection officielle BAFTA Awards 1963 -* mention spéciale du Cercle de la critique new-yorkaise 2001

Analyses

En ville, la tragédie (Cahiers du cinéma)

De Jacques Demy, on gardera en mémoire quelques titres-phares : Lola, La Baie des anges, Les Parapluies de Cherbourg, et d’autres encore, Les Demoiselles de Rochefort, Model Shop, Une Chambre en ville, Trois places pour le 26. A chaque film, un port : Nantes, Nice, Cherbourg, Rochefort, Los Angeles, Marseille… Demy cinéaste de la ronde, de la musicalité, du tragique… Et (...)

Informations techniques


Visa n° 23.662.

Production : Carlo Ponti et Georges de Beauregard pour Rome-Paris Films.

Distribution: Bela Productions puis Ciné-Tamaris.

Remasterisation : 2000.

Détails du tournage: Tourné du 7 juin au 17 juillet 1960 à Nantes. Sortie en France : 3 mars 1961.

Crédits musicaux

| {{Titre}} | {{Durée (en sec.)}} | {{Compositeur/Auteur/Éditeur}} | {{Ayant-droits}} | | Lola | 1814 | Compositeur | Legrand Michel | | | | Éditeur | Soc Hortensia No 1 | | | | | | | Lola | 95 | Compositeur | Legrand Michel | | | | Auteur | Varda Arlette | | | | Éditeur | Soc Hortensia No 1 | | | | | | | Œuvre du domaine public | 975 | Dp | domaine public Œuvre | {{Musique additionnelle:}} extraits de {La 7e symphonie} de L. Van Beethoven, {le Clavier bien tempéré} de J.-S. Bach, {Concerto pour flûte en ré majeur} de W. A. Mozart, {Invitation à la valse} de C. M. von Weber, {Moi j'étais pour elle} de Marguerite Monnot, et les premières mesures du thème de {La Maison Tellier} (extrait du {Plaisir} de Max Ophüls)

Boutique

DVD disponible

Entrez dans la Boutique ...

  • A télécharger

  • Evénements

    Exposition « Le monde enchanté de Jacques Demy » à La Cinémathèque française

    Le cinéma de Jacques Demy dessine un monde. Un monde de villes portuaires (Nantes, Nice, Cherbourg, Rochefort, Los Angeles, Marseille) traversé de chassés-croisés amoureux, où l’imaginaire a toujours raison de l’impossible.Dix-neuf films que le cinéaste désirait tous, « liés les uns aux autres ». Une comédie humaine Pop, entrelacée de songes, formée d’une pléiade de personnages « en-chantés », oscillant entre dérision subtile des mots et sensualité.Sa galaxie se compose de matelots, forains, jumelles excentriques, fée des Lilas, princesse, ouvriers, marchand de télé ou Orphée moderne. Jacques Demy (1931-1990) est un de ces cinéastes magiciens, qui a su garder son enfanceintacte, continuant d’y puiser toute son énergie créatrice. Puissance desublimation inassouvie, présente aussi dans sa pratique de la photographie et de la peinture, que l’exposition révélera pour la première fois au grand public.Parce qu’à travers sa quête de l’idéal, Jacques Demy n’a cessé de croire au destin, il a réalisé des oeuvres qui, si elles semblent légères, sont profondément engagées. Le chant des poètes se mue alors en choeur du peuple, et Demy de ne jamais oublier de montrer que le réel est là, aux portes de ces « rubans de rêves » que sont pour lui les films.Son cinéma, radicalement émotionnel et esthétique, a valeur de manifeste, comme l’atteste la Palme d’Or qui lui fut remise pour Les Parapluies de Cherbourg, à Cannes en 1964. Ses longs métrages revisitent avec impertinence la comédie musicale hollywoodienne et le mélodrame poétique français, avec une touche de psychédélisme abstrait digne du cinéma expérimental.L’exposition fera rimer ses extraits de films avec des photographies, peintures, dessins, ou sculptures créés par les artistes dont Demy a revendiqué l’influence (Jean Cocteau, David Hockney, Alexander Calder, Raoul Dufy, Niki de Saint-Phalle). Elle proposera une traversée de ce Demy-monde, haut en couleurs, qui est un vrai continent à lui seul.

    Serge Toubiana, Directeur général de La Cinémathèque française

    & Matthieu Orléan, Commissaire de l’exposition

  • Autour du film

    En ville, la tragédie

    De Jacques Demy, on gardera en mémoire quelques titres-phares : (...)

    Intégrale Jacques Demy > Lola | Model Shop

    Un double DVD autour du personnage de Cécile/Lola, incarné par (...)

    Le film vu par Benoît Jacquot, cinéaste

    Une renversante mélancolie

    Même les plus allergiques au cinéma de Jacques Demy ne pourront (...)